Sahra Daugreilh

Sahra Daugreilh

)()enenSahra passe son enfance entre la France, l’Irak, l’Algérie et Singapour.
Elle suit une formation théâtrale à Lyon (la Scène sur Saône) parallèlement à sa Maîtrise de littérature anglaise et américaine.
Fraichement diplômée, elle passe 1 an à Londres puis part 4 ans à New-York où, tout en faisant des margaritas on the rocks dans le Lower East Side, elle fait du Buto, des claquettes et de la danse contemporaine dans le West Side, du théâtre expérimental avec Anne Bogart (SITI Company) et de jeunes auteurs (Paul Cohen, Mickaël Counts) à Brooklyn et participe à des performances d’art contemporain et video, notamment au Whitney Museum of American Art.
De retour à Paris, elle continue de se former en tant que comédienne auprès d’Ariane Mnouchkine et Julie Deliquet ainsi qu’en tant qu’auteure, au CEFPF. Elle devient également comédienne-chanteuse pour Camille Germser et la Compagnie de la Boulangerie pendant 12 ans, participe aux spectacles (danse/théâtre) de Doris Uhlich (Vienne) et de Dan Safer (New-York). Elle entame une collaboration de modèle et actrice avec Cédric Roulliat (photographe), notamment pour l’exposition Sara D. Rétrospective. Ils ont récemment créé ensemble pour le Théâtre « Ultragirl contre Schopenhauer » (Festival OFF AVIGNON 23, Théâtre des Célestins, Wet Festival et Festival Impatience) et « Josie Harcoeur »  (Théâtre des Célestins). Elle apparaît dans quelques Longs métrages notamment « Nos Batailles » de G. Senez, ainsi que plusieurs séries TV (Reporters (Canal+), Jo (TF1 et HBO), Chérif, Nina, L’art du crime etc…) Elle collabore avec Pascale Ferran et Emmanuel Finkiel pour la préparation de leurs longs métrages.
En 2011, elle réalise un premier court-métrage soutenu par Synecdoche : ”Ma mère, cette étrangère” et est nommée comme Meilleur Espoir au Festival Jean Carmet. Depuis, elle en a réalisé 3 autres très courts. Le dernier “Chambre 12” (produit par Woowyourlife) avec François Berléand a été finaliste du Nikon Festival et diffusé dans Mickrociné sur Canal +. Elle a également réalisé un clip pour la chanteuse Marine Bercot. Depuis 2005, elle vit et travaille à Paris en tant qu’actrice pour le Théâtre, le Cinéma et la Télévision en français, anglais, arabe, allemand et espagnol.

Elle écrit joue et réalise une série humoristique pour le Web « Non mais moi, je… »

Récemment, elle a joué un des rôles principaux de la série LAMIA en allemand et en arabe pour la TV allemande (ARD et Arte) .

Actuellement, elle joue dans Ruy Blas mis en scène par Jacques Weber au Théâtre Marigny.

 

Sahra passe son enfance entre la France, l’Irak, l’Algérie et Singapour.
Elle suit une formation théâtrale à la Scène sur Saône (Lyon) parallèlement à sa Maîtrise de littérature anglaise et américaine.
Elle passe 1 an  Londres puis 4 ans à New-York où, tout en faisant des margaritas on the rocks dans le Lower East Side, elle fait du Buto, des claquettes et de la danse contemporaine dans le West Side, du théâtre expérimental avec de jeunes auteurs à Brooklyn, et participe à des performances d’art contemporain et video, notamment au Whitney Museum of American Art.

Depuis 2005, elle vit et travaille à Paris comme actrice pour le Théâtre, le Cinéma et la Télévision en français, anglais, arabe, allemand et espagnol.
Egalement, auteure, elle a réalisé plusieurs courts-métrages.

Vous pouvez m'envoyer un message

13 + 4 =